Le journal intime d’un arbre – Didier Van Cauwelaert

Le journal intime d’un arbre
– Didier Van Cauwelaert

 

9782749915005

.

Editions : Michel Lafont
Nombre de pages : 245
Prix : 19 Euros (format broché)
Disponible en format poche.
Note : 17.5/20

 

 

 

 

Résumé :

On m’appelle Tristan, j’ai trois cents ans et j’ai connu toute la gamme des émotions humaines.
Je suis tombé au lever du jour. Une nouvelle vie commence pour moi – mais sous quelle forme ? Ma conscience et ma mémoire habiteront-elles chacune de mes bûches, ou la statuette qu’une jeune fille a sculptée dans mon bois ? Ballotté entre les secrets de mon passé et les rebondissements du présent, lié malgré moi au devenir des deux amants dont je fus la passion commune, j’essaie de comprendre pourquoi je survis.
Ai-je une utilité, une mission, un moyen d’agir sur le destin de ceux qui m’ont aimé ?

Mon Avis :

J’ai commandé ce livre sans trop savoir de quoi il parlait, j’étais déjà sous le charme de la couverture qui est vraiment sublime (comme c’est souvent le cas avec les livres Michel Lafont). Le titre a éveillé ma curiosité : le journal intime d’un arbre ? Plutôt original pour le coup!
Ensuite l’auteur – que je ne connaissais pas – m’a été recommandé par ma maman.

J’ai donc ouvert ce roman contemporain sans savoir à quoi m’attendre. La situation initial consiste en la chute d’un arbre tricentenaire, un poirier nommé Tristan. Oui c’est bizarre, vous allez me dire « Depuis quand les arbres ont des prénoms? ». Bref, j’ai aimé ce concept.
Nous vivons ce récit du point de vue de Tristan qui est le narrateur. Et oui, c’est un arbre qui nous raconte l’histoire! J’adore cette idée et j’ai vraiment aimée ma lecture!

Nous faisons la connaissance de George qui m’a particulièrement touchée, ce vieux monsieur tellement attaché à son arbre. Un arbre qui fut témoin de tellement d’évènements! En 300 ans, vous imaginez bien qu’il s’en passe des choses!
On pourrait penser que la chute de cet arbre signe son arrêt de mort, mais non. Chaque partie de cet arbre (comme la statuette) va nous emmené dans de nouvelles aventures.
Nous côtoyons des humains, nous voyons ce qu’ils font avec les sages réflexions de Tristan qui s’interroge beaucoup tout au long du livre. Et donc forcément, nous aussi on se pose des questions!

Des années s’écoulent, plusieurs décennies entre le début et la fin du livre. La petite voisine que nous rencontrons au début du roman devient une femme. Nous allons suivre ses aventures. Cette fille m’a également beaucoup touchée et si vous lisez ce livre, vous comprendrez pourquoi.

Quand j’étais petite (Oui je vais raconter un peu ma vie aha) on avait un prunier dans notre jardin. Je n’ai jamais vraiment su pourquoi mais j’étais très attachée à cet arbre, je l’adorais! Et puis un jour mon père à décidé de le couper pour des raisons pratiques. Je me sentais tellement triste à ce moment! Cela explique surement mon attachement à George et à la petite Manon. Je me suis reconnue en eux.

Quant au personnage de Tristan, il est très sage (forcément quand on a 300 ans..), il ressent les émotions des humains ainsi que leurs pensées. J’ai beaucoup aimée ce personnage.

Tout cela est bien mignon mais à un moment je me fais la réflexion « Ok, c’est cool mais je commence à m’ennuyer un peu » et la.. BOUM. Une annonce fracassante qui me choque! Comme si l’auteur avant entendue ma réflexion et avait remédier à cela en me provoquant un sentiment d’étonnement ! C’est ça que j’aime chez un auteur : placer les retournements de situations pile au bon moment! Bravo!
J’ai mis quelques pages à m’en remettre, je ne voulais pas y croire. Et ensuite tout s’enchaine.. Des révélations poignantes et une fin sublime.

Refermer ce livre m’a laissé un sentiment de tristesse, de nostalgie. Une fin touchante et à laquelle on ne s’attend pas du tout!

Passons maintenant au style de l’auteur: Le journal intime d’un arbre est un roman facile à lire, les pages se tournent toutes seules. L’écriture est riche sans être compliquée. Recherchée tout en étant parfaitement fluide. Je suis sous le charme!

En bref :

Un livre touchant, des personnages attachants, des révélations poignantes et une fin émouvante. Que demander de plus ?
Je met la note de 17.5/20 parce que parfois l’histoire avance un peu trop vite et à d’autre moment elle est trop lente.
Je ne suis pas passé loin du coup de cœur!

Publicités

4 réflexions sur “Le journal intime d’un arbre – Didier Van Cauwelaert

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s