Les chroniques de l’Armageddon tome 1 – J. L. Bourne

Les chroniques de l’Armageddon tome 1
– J. L. Bourne

couv68894014

DÉBUT D’INTERCEPTION
Des bulletins d’information sporadiques indiquent que le chaos et la violence se répandent à travers les villes américaines.
Un mal inconnu balaie la planète: les morts se lèvent pour s’approprier la Terre en tant que nouvelle espèce dominante de la chaîne alimentaire.
INTERCEPTION TERMINÉE

Cher Survivant,
Vous avez entre les mains le journal manuscrit d’un homme décrivant son combat pour survivre. Pris au piège au milieu d’un désastre d’ampleur mondiale, il doit prendre des décisions, faire des choix qui lui permettront de vivre, ou le condamneront à déambuler à jamais comme l’un des leurs. Pénétrez, si vous l’osez, dans ce monde. Un monde où les morts-vivants règnent en maîtres.

Éditions : Panini
Nombre de pages : 306
Prix : 8.30 euros / 16.90 (broché)
Genre : Zombie / post-apocalypse
Ma note : 15 / 20

Mon avis :

Je possède l’intégrale des chroniques de l’Armageddon qui est une trilogie. Cela faisait quelques temps que j’avais très envie d’un récit sur les zombies, alors je me suis lancée!

Il faut savoir que l’auteur, J. L. Bourne est un soldat américain. Cela apporte de l’authenticité à son récit et une très bonne connaissance de tout ce qui est technique (armes à feu etc).

Le récit se déroule sous la forme d’un journal. Nous ne savons pas grand chose du narrateur à part que c’est un soldat. Au début du roman, on nous parle d’une vilaine grippe en Chine et puis tout s’enchaine. Le narrateur va remarquablement anticiper (peut-être un peu trop d’ailleurs). Il n’y a strictement rien d’original hormis la forme du récit mais cela ne m’a pas du tout dérangé, au contraire.
Le narrateur fait la connaissance de John, un autre survivant qui habite dans son quartier. J’aime beaucoup ce personnage.

La première partie du livre est intense et très intéressante, cependant je me suis parfois ennuyé dans la deuxième partie (enfin, sauf à la fin). Quelques éléments m’ont perturbés. Par exemple, au début du récit le narrateur téléphone à ses parents et leur dit de se mettre à l’abri, de se protéger. Puis quand tout dégénère et que les premiers zombies apparaissent, il ne pense plus à eux.
J’essaie de me mettre à sa place, et je suis presque sûre que j’aurais été folle d’inquiétude pour mes parents. Bref, ils seront évoqués deux ou trois fois dans le récit.

Dans l’édition que je possède (l’intégrale) il y a des photos, des notes manuscrites etc insérés dans le récit. J’ai vraiment beaucoup aimé, on a vraiment l’intention de lire le journal intime du narrateur.

Il faut aussi dire que, par rapport à certaines séries ou d’autres livres, les zombies sont plus réalistes! Je vous passe les détails mais il y a un vrai travail là-dessus. Dans ce roman, ils se décomposent, leur sang n’est pas rouge, ils sentent horriblement mauvais et une balle dans la crâne ne les tuent pas à tous les coups (Eh oui, il faut touché le cerveau, et plus précisément le tronc cérébral!).

En bref nous avons affaire à un très bon récit sur les zombies, qui certes manque d’originalité et oui il y a certains points à approfondir mais c’est très agréable à lire. Je n’ai pas été perdue dans les passages parlant des armes (ce qui à été le cas dans le livre Homeland of the dead).
Je conseil ce roman à ceux qui veulent s’essayer au genre et ceux qui aime les bonnes histoires sur les morts-vivants.

Publicités

5 réflexions sur “Les chroniques de l’Armageddon tome 1 – J. L. Bourne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s