Binge Reading : quand la pression des RS devient trop forte.

Bonjour !

Merci d’être en train de me lire, j’espère que cet article vous plaira. On va donc parler d’un phénomène qui émerge de plus en plus et dont on peut « mesurer » l’ampleur sur les réseaux sociaux : le bingeReading.

Vous avez sans doute déjà entendu parler de BingeDrinking, une pratique qui se repends chez les jeunes : boire beaucoup d’alcool très rapidement. On parle aussi de BingeWatching : regarder beaucoup de série / films en un temps record. Ces phénomènes sont inquiétants, en particulier quand il s’agit d’alcool (pas la peine de préciser que cela entraîne beaucoup de drames). J’ai remarquée (et je ne suis surement pas la première) que l’on commence à observer ce phénomène dans la sphère littéraire, en particulier sur « Bookstagram ».

Je peux par exemple vous citer des personnes qui lisent 25 livres en moins de 20 jours. Je précise que cet article n’a absolument pas pour but de juger qui que ce soit, mais simplement de s’interroger sur les effets qu’on les RS sur notre pratique de la lecture. Je ne parle absolument pas des personnes qui sont dans des situations bien particulières (maladies, alitement). Je parle de personnes comme vous et moi.

Il y a un certain climat de tension sur Bookstagram, une pression. C’est à celui qui aura le bilan du mois le plus impressionnant, celui qui aura le plus de coup de cœur, le plus de SP (= service presse). On se demande si certains profitent vraiment de leurs lectures. Il faut lire beaucoup, il faut lire vite, il faut générer du contenu (= des chroniques). Il m’arrive parfois de douter de l’honnêteté de certaines personnes qui en font vraiment trop. Et pour ma part, cette tendance à lire le plus vite possible ne m’attire pas du tout, j’aime profiter de ma lecture, prendre le temps d’entrer dans un univers.

Je me demande si à terme, ce « bingereading » ne dégoûte pas de la lecture. Lire n’est pas une course, on ne devrait jamais se mettre en compétition avec d’autres lecteurs. Quelle est l’image renvoyée ? Si on lit lentement alors on est nul ? J’ai déjà vu plusieurs personnes avoir ce sentiment, se sentir nulles parce qu’elle avaient lu « seulement » 3 livres dans le mois, ou se sentir très mal parce qu’elles n’avaient tout simplement pas envie de lire (les fameuses pannes de lectures), et s’excuser de ne rien poster.

J’ai moi-même déjà eu envie de me mettre à lire vite et le plus possible pour pouvoir sortir pleins de chroniques, pour avoir de beaux bilans mensuels. Mais ça m’a très vite passer parce que j’ai du mal à prendre plaisir à lire quand je vais trop vite. Je me suis déjà sentie mal parce que je n’avais lu que 2 livres dans le mois, et vous savez quoi ? J’en ai même eu honte. Et ce n’est absolument pas normal, c’est même grave. Nous sommes dans une société où tout va très vite, où il faut être le plus performant possible. La lecture permet justement de faire une pause et de se détendre. C’est un loisir. Ne l’oublions pas.

Alors à toi qui est en train de lire cet article, ce n’est pas grave si tu lis 0, 1, 2 ou 3 livres par mois. Si tu en lis beaucoup plus alors tant mieux, en fait chacun lit à son propre rythme, selon le temps que l’on peut accorder à la lecture. Mais attention à ne pas se laisser engloutir par la pression des RS, lire si c’est notre propre envie est merveilleux, mais attention à ne pas le faire uniquement pour gagner une compétition imaginaire. Et attention, je ne blâme absolument pas les personnes qui lisent naturellement très vite.  

J’espère que cet article vous aura plus, oui il est décousu et assez brouillon. Et oui, je sais qu’il ne plaira pas à tout le monde, mais c’est mon ressenti et je tenais à vous en faire part. Parce que cette tendance à toujours vouloir être les meilleurs, surtout sur les RS est dangereuse.

Prenez soin de vous ♥

16 réflexions sur “Binge Reading : quand la pression des RS devient trop forte.

  1. Daily Debby dit :

    Je suis tellement d accord avec toi. Je suis nouvelle dans cet univers et c est la première chose qui m a marqué. Je me demandais si c etait leur métier, s’ils lisaient réellement le livres, s’ils appreciaient leurs lectures enfin bref tout plein de questions parce qu’on est réellement dans la performance. Instabook peut etre un peu effrayant/intimidant car on a l impression que c est qui aura la plus belle photo avec des livres et qui aura lu le plus de livres.
    Bref j approuve totalement 🙂

    Aimé par 3 personnes

  2. Zina dit :

    J’étais passée complètement à côté de ce phénomène. Pourtant je suis aussi sur instagram et j’aime bien surfer sur les comptes pour découvrir d’autres lectures et échanger. Peut-être parce que je connais une personne qui est comme ça, qui lit très vite et qui a quand même une vie à côté avec un boulot, ça ne m’a pas choquée. Je me dis qu’on est pas tous égaux devant la vitesse de lecture. Même si je me dis qu’ils doivent quand même planquer un retourneur de temps dans un coin 😉
    Par contre j’ai déjà vu plusieurs fois des gens s’excuser en effet, et à chaque fois ça me laisse perplexe. Pendant les vacances de Noël je n’ai rien posté, tout simplement parce que je n’en avais pas envie, et ça ne m’a pas défrisée ^^

    Aimé par 3 personnes

  3. MahaultMots dit :

    Lorsque j’ai commencé à m’intéresser aux blogs lecture, je me posais aussi des questions en voyant certaines statistiques de lecture.
    Après, chacun a sa pratique propre : je peux citer un ou deux blogs dont les « tenanciers » sont des lecteurs très rapides, avec des statistiques affolantes, mais qui lisent ce dont ils ont envie et ont plaisir à le faire. Mais d’autres sites/profils m’ont déjà posé question, oui.
    Il y a aussi la question de l’organisation ; personnellement, je peux poster trois articles sur trois jours et rien durant trois semaines. D’autres aiment planifier leurs lectures, se faire des PAL mensuelles, etc … Il faut que bloguer reste épanouissant avant tout :-D.

    Aimé par 2 personnes

  4. Fofie Lit dit :

    Je lis beaucoup et vite. Un livre de 500 pages peut me faire une journée. Et j’ai une vie de famille et une entreprise à gérer… mais j’ai un secret : je dors peu ! ^^

    Après, il y a ceux :
    – qui lisent vite et qui prennent plaisir à lire.
    – qui lisent vite et qui en tire juste le plaisir de pouvoir étaler tout ça sur booksta,
    – qui lisent 4 livres à la fois et dont le turne-over est quotidien, d’où cette impression d’un livre/un jour)
    – qui…ne lisent pas vraiment les livres. J’ai croisé une « bookstagrameuse » qui noyée sous les SP ne lisaient plus les livres (par manque de temps et dégoutée de ce loisir) et qui du coup, piochait à droite et gauche des infos sur le roman. Ensuite, elle mixait le tout pour en faire un post insta.

    Chacun est différent, mais je vais reprendre ta phrase que je trouve très à propos et que certains oublient parfois : « La lecture permet justement de faire une pause et de se détendre. C’est un loisir. Ne l’oublions pas. »

    Aimé par 1 personne

  5. Lectrice discrète dit :

    Je suis moi aussi assez d’accord avec toi ! Lorsque j’ai commencé le blog en licence je lisais énormement, je publiais aussi beaucoup. Mais l’an dernier quand je suis arrivé en master, c’était plus tenable, et au lieu de ralentir j’ai carrement decider d’arreter le blog. En plus de cette pression à lire à tout prix, je ne prenais plus non plus de plaisir car j’étais tout le temps en train de ma dire  »Mais comment vais je chroniquer ce roman ? » sans profiter de la lecture.

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s