Cadavre exquis – Agustina Bazterrica

Cadavre exquis
– Agustina Bazterrica

couv15833152

 

Éditions : Flammarion
Auteur : Agustina Bazterrica
Parution : 2019
Pages : 292
Prix : 19 €
Genre : Contemporain / dystopie / horreur
Ma note : 18 / 20

Résumé :

Un virus a fait disparaître la quasi-totalité des animaux de la surface de la Terre. Pour pallier la pénurie de viande, des scientifiques ont créé une nouvelle race, à partir de génomes humains, qui servira de bétail pour la consommation. Ce roman est l’histoire d’un homme qui travaille dans un abattoir et ressent un beau jour un trouble pour une femelle de « première génération » reçue en cadeau. Or, tout contact inapproprié avec ce qui est considéré comme un animal d’élevage est passible de la peine de mort. À l’insu de tous, il va peu à peu la traiter comme un être humain.

avis

Comment trouver les mots justes pour vous parler de ce roman ? Je n’ai jamais lu un tel récit, qui prend littéralement aux tripes. Après l’avoir énormément vu passer sur les blogs, j’avais très envie de me faire mon propre avis et c’est chose faite, mais je ne sais pas trop quoi en penser à vrai dire.

Nous sommes donc dans une société bien particulière, les animaux ont disparues, ils étaient porteurs d’un virus mortel pour l’homme, alors ils ont tous étés sacrifiés. Mais les Hommes voulaient manger de la viande, alors on a commencé à élever des humains dans le but de les manger. Nous allons suivre tout au long du récit un homme travaillant dans un abattoir. Abattoirs où l’ont abat des humains. Pour les manger.

Les scènes horribles s’enchaînent, c’est insoutenable mais l’humain est fait ainsi : nous sommes captivés par l’horreur. Et ici la plume de l’auteure est particulièrement efficace. Les pages se tournent toutes seules. J’ai eu la nausée, les larmes aux yeux. Je me suis demandé où on allait allé avec ce récit. Le début du roman est vraiment convaincant, tout nous parait vraiment horrible, mais crédible. De toute façon, l’humain est capable du pire, ça nous le savons déjà.

J’ai pris une énorme claque avec ce roman. Parce que tout ce que décris l’auteure existe bel et bien, mais ce ne sont pas des humains qui sont abattus. Et là ça fait réfléchir. J’ai repensé à une phrase entendu à la télé il y a peu : « Nos papilles gustatives ont-elles plus d’importance qu’une vie ? ». Ce roman est l’occasion de réfléchir à notre façon de consommer de la viande, sans nous faire la morale, mais simplement nous amener à nous interroger.

J’ai trouvé que certains éléments étaient vraiment tirés par les cheveux mais j’imagine que c’était totalement volontaire de la part de l’auteure et cela ne m’a pas dérangé.

Est-ce qu’on peut vraiment dire qu’on a aimé un tel récit ? Je ne sais pas mais je ressors de cette lecture traumatisée par certaines scènes, j’étais totalement fasciné par ce que je lisais, j’étais vraiment dégoûté. Mais oui, j’ai adoré cette lecture ! Et cette fin est dingue ! Elle m’a laissé bouche-bée, je ne m’attendais pas du tout à ça !

bref

Une lecture très particulière sur laquelle il est difficile de mettre des mots. Une lecture qui laisse des traces. Une lecture absolument dingue mais attention, ce n’est pas un livre à mettre entre toutes les mains !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s