Latitude zéro – Mike Horn

Latitude zéro
– Mike Horn

couv25563848Éditions : Pocket
Auteur : Mike Horn
Parution : 2004
Pages : 345
Prix : env. 7 €
Genre : Nature writing
Ma note : 19 / 20

Résumé :

Mike Horn ne vit que pour réaliser ses rêves. Alors un jour de printemps, il a laissé sur un rivage sa femme et ses deux filles qu’il adore, pour faire le tour de la planète, seul, en suivant la ligne de l’équateur.

À pied, en pirogue, à la voile ou à vélo, à travers trois océans et deux continents, Mike Horn a cheminé sur ce fil invisible. Sans jamais s’en écarter de plus de quarante kilomètres.

Il raconte ici comment un homme seul parvient à se fondre dans la nature pour qu’elle le laisse passer – et parfois il n’y arrive pas. Dans la forêt vierge du Brésil, mordu par un serpent, il est resté quatre jours aveugle, à demi conscient, sans savoir si le venin était ou non mortel.

Mais le plus grand danger, c’est l’homme et ses guerres. En Afrique, des rebelles ont arrêté Mike Horn et l’ont condamné à mort. Il ne s’en est tiré que de justesse.

Pourquoi tout ça ? Parce qu’il voulait aller au bout de son rêve, plus loin dans la rencontre de la nature et des hommes. On découvre dans ce récit hors du commun un homme qui a peur, qui s’émerveille, qui a mal, mais qui avance, toujours.

avis

Cela fait des années que je connais Mike Horn, notamment au travers de ses apparitions à la télé, mais je n’avais encore jamais lu un de ses livres. J’avais vraiment envie d’en apprendre plus sur lui, c’est pourquoi je me suis lancé dans Latitude Zéro, le récit de sa première grande expédition.

Nous sommes en 1999, Mike Horn s’apprête à se lancer dans un tour du monde en suivant la ligne de l’équateur. Nous allons suivre chacune des étapes de son périple et dès le début c’est extrêmement impressionnant !

Il s’élance depuis le continent Africain et commence donc son voyage par la traversé de l’Océan Atlantique. La partie du récit que j’ai préféré est incontestablement celle dans la jungle amazonienne ! J’ai eu peur pour lui, mais surtout j’étais totalement captivé et en immersion dans le récit. On se rend vite compte que Mike Horn a une sacré bonne étoile qui veille sur lui ! Son courage et sa force forge mon admiration. On sent son inexpérience, c’était il y a 20 ans, il en était à ses « débuts ».

J’ai eu plus de mal avec la dernière étape de l’expédition : la traversé du continent africain (pour revenir à son point de départ). On découvre un continent ravagé par … l’homme. La corruption est partout, il ne faut tourner le dos à personne, ne faire confiance à personne. C’était très frustrant et énervant. Certains peuples que Mike Horn a croisé n’avaient rien mais ont tout partagé avec lui, mais souvent, il n’est vraiment pas passé loin de se faire tuer. Il dénonce cette misère dans laquelle vivent beaucoup de personnes, c’était particulièrement intéressant de lire ça pendant le confinement, cela permet de se rendre compte de la chance que nous avons d’avoir accès à beaucoup de confort, de pouvoir être soigné rapidement. Certains passages étaient vraiment difficiles à lire.

C’était la première fois que je lisais un tel récit, et clairement c’est une révélation, cela faisait très longtemps que je n’avais pas été emballé de la sorte par une lecture. C’est une grosse claque! Je n’ai qu’une envie : passer à la prochaine expédition de Mike Horn !

bref

Si vous avez envie de vous évader, ce livre est parfait !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s