Le cadeau – Sebastian Fitzek

Éditions : l’Archipel
Auteur : Sebastian Fitzek
Parution : 2021
Pages : 326
Prix : 22 €
Genre : Thriller

Note : 3.5 sur 5.

Résumé :

Il est des cadeaux qu’on préférerait ne jamais recevoir…

Arrêté à un feu à Berlin, Milan Berg aperçoit sur le siège arrière d’une voiture une ado terrorise?e qui plaque une feuille de papier contre la vitre. Un appel au secours ? Milan ne peut en être certain : il est analphabète. Mais il sent que la jeune fille est en danger de mort.

Lorsqu’il décide de partir à sa recherche, une odyssée terrifiante commence pour lui. Accompagné d’Andra, sa petite amie, Milan est contraint de retourner sur l’île de son enfance. Là, il va découvrir des pans entiers de son passé qu’il avait oubliés…

Une cruelle prise de conscience s’impose alors : la vérité est parfois trop horrible pour qu’on puisse continuer à vivre avec elle – et l’ignorance est souvent le plus beau des cadeaux…

Mon avis :

Je tiens à remercier les éditions l’Archipel pour cet envoi !

Chaque année j’attend avec impatience le nouveau roman de Sebastian Fitzek, je me souviens encore parfaitement de mon immense coup de coeur pour « Passager 23 » ! J’avais donc hâte de me lancer dans cette lecture.

Le roman s’ouvre sur une scène tout simplement horrible que je vous laisse découvrir puis nous entrons dans le récit avec Milan, un jeune homme à priori banal si ce n’est qu’il est analphabète. Tout bascule quand il voit une petite fille coller un morceau de papier sur la vitre de la voiture dans laquelle elle se trouve, elle semble terrorisée mais Milan ne peut pas lire ce qui est écrit. Il va tout faire pour la retrouver et comprendre ce qu’il se passe. Tout au long du roman il va être aidé par sa petite amie, Andra, un personnage auquel je n’ai pas vraiment accroché, sans que je sache vraiment pourquoi. Ensemble ils vont faire face au passé de Milan…

Et là, tout part clairement en cacahuète. Je suis très perplexe face à cette intrigue, j’avais l’impression de ne rien comprendre à ma lecture, j’étais perdue au milieu des évènements et des personnages. Je ne sais toujours pas si c’était volontaire de la part de l’auteur ou si je manquais cruellement de concentration (ce qui n’est pas à exclure). Mais c’est très rare que je me sente perdue comme cela dans une lecture. Avec le recul je pense que l’auteur avait vraiment la volonté de nous retourner le cerveau, peut-être un peu trop.

Heureusement, la plume de l’auteur et le format du récit étaient tout aussi agréables que d’habitude, et les pages se tournaient rapidement.

Je pensais avoir tout deviné mais non, j’ai été surprise et horrifiée par le dénouement final. Bien que la globalité de ce roman soit totalement tiré par les cheveux, c’est efficace et vraiment divertissant. Les 100 dernières pages ont bien rattrapées les 200 premières, impossible de lâcher le livre avant de tout comprendre.

En bref : J’ai donc tout de même passé un bon moment, surtout sur la fin, je reste assez mitigée mais il faut reconnaitre que Sebastian Fitzek ne manque pas d’imagination ! Je lirais son prochain roman avec plaisir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s