La rousse qui croyait au père-Noël – Suzanne Marty

La rousse qui croyait au père-Noël
– Suzanne Marty

couv67430112

.

.

Éditions : Auto-édité
Auteur : Suzanne Marty
Parution : 2014
Pages : 136
Prix : 8.99 €
Genre : Chick-lit
Ma note : 16 / 20

.

.

.

.

Résumé :

Flamme est apprentie comédienne et célibataire.
Le 1er janvier 2009, elle se pose un ultimatum : si elle n’a pas obtenu un seul rôle payé ou rencontré de vrai prince charmant avant son anniversaire, elle abandonne la course aux rêves.
Car est-il raisonnable à 39 ans de croire encore au père Noël ?

Mon avis :

Tout d’abord je remercie l’auteure pour l’envoi de son roman et pour la jolie dédicace! Ce qui m’a tout de suite plu, c’est la couverture que je trouve très jolie et attirante.

J’avais très envie de lire un roman dans ce genre alors c’est avec plaisir que j’ai commencé celui-ci. On fait la connaissance de Flamme, une femme de 39 ans qui prend conscience qu’elle va entrer dans la quarantaine et qu’elle est seule. Flamme est comédienne, enfin elle essai mais elle n’obtient que de très petits rôles.
Elle veut encore croire à l’amour et à toutes les belles choses que la vie peut nous offrir.

Le gros point fort de ce roman, c’est sa légèreté et son humour. C’est le genre de roman qu’on apprécie de lire après une dure journée, pour se détendre, rire un peu et prendre conscience qu’il ne faut pas perdre espoir.
J’ai également appréciée certains personnages secondaires qui étaient plaisant à découvrir 🙂
Le livre est très court, seulement 136 pages. C’est dommage parce qu’on s’attache à Flamme et j’aurai aimé passer plus de temps avec elle, mais d’un autre coté je que dirai que cela apporte du charme au roman. On peut le lire en une soirée ou une après-midi, ce qui peut vraiment être agréable.

L’auteure a une jolie écriture, comme je l’ai déjà mentionnée, il y a beaucoup d’humour mais de façon assez subtile, ce qui m’a vraiment plu.

Par contre, contrairement à ce que l’on pourrai penser, le roman ne parle pas de Noël! Par contre ce roman ferai un très joli cadeau de Noël 😉
Flamme est un peu une Bridget Jones française, mais on voit bien que l’auteure n’a en aucun cas cherchée à copier la fameuse célibataire londonienne.
On ne peut que passer un bon moment avec Flamme, n’hésitez pas, même si vous n’êtes pas familier de ce genre littéraire.

En bref

J’ai passé un excellent moment en compagnie de Flamme, j’avais l’impression d’être avec une amie qui me racontait ses péripéties. Ce roman est léger, simple et drôle.
J’espère vraiment qu’il y aura une suite!!

Les menteuses T3 : Rumeurs – Sara Shepard

Les menteuses T03 : Rumeurs
– Sara Shepard

les-menteuses-tome-3-rumeurs-32788-250-400

Editeur : Fleuve Noir
Nb de pages : 304
Prix : 9.90 Euros

Résumé :

Salut les filles… eh oui, me revoilà, fidèle au poste ! Vous savez ce qu’on dit, les apparences sont parfois trompeuses. Vos ennemis ne sont pas forcément ceux que vous croyez. Vous vous demandez certainement à qui faire confiance alors. Question épineuse à laquelle je répondrais… personne ! Surtout après ce qui est arrivé à la pauvre Alison. D’ailleurs le coupable n’a toujours pas été retrouvé, me semble-t-il… Mais moi je vous connais mieux que personne, ça fait longtemps que je vous ai percées à jour et je sais que l’une de vous a des choses à se reprocher. Méfiez-vous, les rumeurs vont vite, et je ne vais pas pouvoir tenir ma langue très longtemps…Tant de secrets et de mensonges, c’en est trop pour moi ! Oh, bien entendu, inutile de prévenir la police, ça risque de me contrarier… et dans ces cas-là je n’arrive plus à me contrôler ! Je n’aimerais pas qu’il arrive malheur à de si jolies petites menteuses… Allez, sans rancune ! – A

Mon avis : 

Ce troisième tome s’annonçait agréable à lire mais sans plus. Le début ressemble aux autres. On alterne les points de vues entre les différents personnages: Hanna, Aria, Spencer et Emily.

Chacune des filles vit des difficultés dans son coin. Emily et sa sexualité, Hanna et son image, Aria et ses parents, Spencer et sa réussite scolaire.
J’avais choisi de lire ce livre pour me reposer, me détendre avec une lecture dite « facile ». J’étais loin d’imaginer ce qui m’attendais!

Dans la deuxième partie du livre, les événements s’enchaînent rapidement, on ne nous laisse aucun répit! Qui est « A » ? Qui a tué Ali ?
Des questions qui nous taraudent depuis le début de la série.

Miracle! Une des fille pense avoir découvert qui est A, deux autres pensent savoir qui a tué Ali!
On attend impatiemment que les filles nous donnent les réponses.

Je ne vous dirais pas si oui ou non nous sauront qui est A à la fin de ce tome.
Tout ce que je peux vous dire, c’est que vous aurez un mal fou à ne pas sauter sur le tome suivant à peine celui-ci refermé!

Le journal de Bridget Jones – Helen Fielding

Le Journal de Bridget Jones
– Helen Fielding

51PD-CMj2KL._SX307_BO1,204,203,200_

Editions : J’ai lu
Nb de pages: 343
Prix : 6.90 Euros (format poche)

Résumé :

« 58.5 kg (mais post-Noël), unités d’alcool: 14 (mais compte en fait pour deux à cause de soirée de nouvel an), cigarettes : 22, calories : 5 422 »
A presque trente ans, Bridget Jones consigne ses déboires amoureux dans son journal. Elle sort trop, fume trop, boit trop, compte les calories et fantasme sur son play-boy de patron. Sa hantise: finir vieille fille. Ses objectifs : perdre du poids et trouver son prince charmant.
L’irrésistible confession de la célibataire la plus célèbre de la planète.

Avis:
Drôle est le mot qui définit le mieux ce livre. La forme de journal intime est vraiment intéressante, Bridget se livre sans pudeur. Elle nous dit tout même ce qui s’avère embarrassant et on aime ça!
Elle prend des décisions mais revient dessus sans arrêt, se trouve des excuses complètements bidons. Avec ses amis Sharon, Jude et Tom elle est bien entourée!
Au cours du roman elle doit faire face à de nombreux problèmes notamment ceux de ses parents.

Attention, si vous avez vu le film mais pas lu le livre: la fin est complètement différente!