La maison des égarées – Julie Kibler

Éditions : Belfond
Auteur : Julie Kibler
Parution : 2021
Pages : 502
Prix : 22 €
Genre : Historique / Contemporain

Note : 4 sur 5.

Résumé :
Texas, 1904. Comme toutes les pensionnaires du foyer Berachah, Lizzie et Mattie ont traversé bien des épreuves. La première, prostituée malade, mère d’une petite fille, n’a connu que la misère, tandis que la seconde a tout perdu en tombant enceinte hors mariage. Et si ce lieu pas comme les autres leur offrait enfin une seconde chance ?

Un siècle plus tard, Cate, bibliothécaire, se prend de passion pour ces destins poignants qui font écho à sa propre histoire. Lizzie et Mattie lui transmettront-elles la force de se libérer de son passé ?

Un roman tout en émotion porté par une plume magnifique.

Mon avis :

Je tiens à remercier les éditions Belfond pour cet envoi et leur confiance ♥

J’ai reçu ce roman dans le cadre des lectrices VIP Belfond et j’ai de suite été séduite par la couverture de ce livre, puis par le résumé. Nous sommes ici dans un roman à double voire triple temporalité : le début des années 1900 au foyer Berachach où nous suivons Lizzie et Mattie, 2017 avec Cate une bibliothécaire en apparence banale et nous faisons aussi quelques sauts en 1998 toujours avec Cate.

J’ai adoré suivre ces 3 femmes, en particulier Lizzie. Le foyer Berachach accueillait les femmes rejetées par la société : des prostituées, des filles-mère, et les aidaient à reprendre le contrôle de leur vie. Comme on s’en doute la religion avait une influence assez forte là-dedans. J’ai beaucoup aimé suivre le quotidien de ce foyer, et j’ai été triste de voir connaitre les raisons qui ont poussés certaines femmes à se retrouver dans des situations extrêmement difficiles.

Cate est bibliothécaire et travail aux archives ce qui l’amène à s’intéresser à ce foyer qui a été fondé non loin de chez elle. Elle va chercher à retracer l’histoire des femmes et du foyer, accompagnée par une jeune stagiaire. Au fil du roman nous allons donc suivre les vies de Lizzie et de Mattie au foyer. Certaines scènes sont très dures, deux m’ont profondément marquées, l’une avec Lizzie et Mattie et la deuxième avec Cate. Nous suivons également l’amitié et les liens qui se nouent entre Cate et sa stagiaire Laurel, une relation toute en pudeur mais très belle.

L’auteure nous emmène avec elle et nous livre une part de l’histoire puisque ce foyer a bel et bien exister, vous pourrez en savoir plus à la fin de votre lecture. J’ai beaucoup aimé ce coté historique. J’aurais encore plus aimé avoir des photos du foyer et des filles qui y ont vécues.

C’était vraiment une belle lecture même si par moment le rythme était un peu lent pour moi, j’aurais également aimé plus de rebondissements mais je comprend pourquoi l’auteure ne l’a pas fait.

En bref je vous recommande vraiment ce roman très doux, avec quand même quelques passages assez durs mais captivant. J’ai passé un excellent moment et je ne suis pas prête d’en oublier les personnages !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s