Le choix d’Horace – Hélène Louise

Le choix d’Horace
– Hélène Louise

horace

Résumé :

Horace aura vingt-et-un ans dans quelques jours. Enfin majeur, il va pouvoir quitter l’orphelinat de Fougères où il a vécu depuis sa naissance, en compagnie d’autres enfants métis, soumis comme lui à la charité des Résidents.

Les Résidents, ces Intelligences Artificielles qui partagent le quotidien des humains depuis le soulèvement de 1951, soit depuis plus d’un siècle et demi, assurent l’entretien et l’éducation de ces enfants nés d’unions illicites en échange de la réquisition régulière de leurs corps, seul moyen pour eux d’accéder à une forme vivante.

Horace est né de parents de deux races différentes et son physique inhabituel, ni félide ni nocto, le condamne au statut de basse caste. Et s’il va enfin échapper aux mains des Résidents en gagnant sa majorité, il devra également trouver moyen d’assurer sa subsistance dans ce monde qui réprouve sa naissance et son existence même…

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier Hélène Louise pour l’envoi de son roman, pour ses petites attentions et pour sa confiance.

Nous voilà plongés dans un univers bien particulier, dans un futur assez lointain où les choses ont évolués. Les humains sont maintenant représentés par plusieurs « races » différentes, prévues au départ pour survivre sur d’autres planètes.

Les intelligences artificielles occupent maintenant une grande place dans la société et sont l’égal de l’homme.

Le jeune Horace est né de parents de races différentes, son physique est unique, et c’est le cas de tous les « métis ». L’union d’humains de races différentes n’est pas toléré et les enfants nés de ces unions sont pour la plupart abandonnés et finissent dans un orphelinats jusqu’à leur majorité (21 ans). Horace va bientôt pouvoir quitter l’orphelinat et être enfin libre. Nous allons le suivre durant cette courte période : ses derniers jours à l’orphelinats et ses premiers jours après sa sortie.

L’auteure a su mettre en place un univers complexe et très riche en seulement 146 pages tout en gardant un style léger et très agréable à lire, sans nous noyer sous des tonnes d’informations , à aucun moment je ne me suis sentie perdue. J’ai vraiment accroché à l’ambiance du livre, aux personnages, à cette société si différente de la notre et en même temps assez proche. Un défi risqué mais très réussi.

J’ai beaucoup apprécié ma lecture, douce et légère, dans un monde riche et original qui m’a permit de m’évader quelques instants. Ce roman est une préquelle de la série Lysandre Chalkhill que je lirai avec grand plaisir dès que j’en aurai l’occasion!

Et surtout il faut souligner la qualité du livre en tant qu’objet : La couverture est sublime et douce, d’une matière très agréable au toucher, les débuts de chapitres sont très jolis. Une petite merveille à avoir dans sa bibliothèque!

En bref

Une lecture tout en douceur, parfaite pour cet hiver, un petit roman qui se lit rapidement, qui permet de s’évader auprès de personnages attachants et d’un univers formidable. Je ne peux que vous le recommander!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s